Associations organisatrices

LogosCoRPCADACCLF

Les Assises pour l’abolition universelle de la maternité de substitution, à l’initiative et sous la présidence de Madame la députée Laurence Dumont, 1ère vice-présidente de l’Assemblée Nationale, sont organisées conjointement par trois associations.

Créée en 1990 contre les actions commando anti-IVG, elle est à l’origine de la loi relative au délit d’entrave à l’IVG (1993). Elle travaille avec l’Ancic et le Planning Familial pour les droits des femmes à vivre librement leur corps. La Cadac a cosigné en 2011, avec CLF et le Planning Familial, un manifeste contre la GPA.

La Coordination lesbienne en France C.L.F. est un mouvement national qui touche environ 2000 lesbiennes. Elle a été créée en 1997 sous forme d’association pour :

  •  regrouper les associations lesbiennes féministes et individuelles en assurant un lien permanent entre toutes et coordonnant les actions au niveau national ;
  • agir contre la lesbophobie et toutes les discriminations ;
  • contribuer à  la visibilité des lesbiennes et  faire avancer leurs droits;

Dans une société solidaire, égalitaire et laïque.

La CLF, ainsi que ses associations membres, sont féministes et abolitionnistes.

La CLF s’est prononcée contre la GPA dès 2001. Ses travaux sur le sujet ont donné lieu à la publication d’un manifeste, en 2011 réédité en 213, co-signé avec la Cadac et le planning  Pourquoi nous sommes contre la Gestation pour Autrui ! (GPA) – C.L.F.

Le CoRP rassemble des femmes et des hommes souhaitant mettre leurs compétences et leur expérience au service de la promotion des droits et du respect de la personne humaine et lutter contre l’exploitation des « mères porteuses ». Parmi les principales fondatrices du CoRP figurent l’historienne féministe Marie-Josèphe Bonnet, la philosophe Sylviane Agacinski, auteure de Corps en Miettes, l’écrivaine Eliette Abécassis et la professeure de droit Marie-Anne Frison-Roche.