Assises: clôture des inscriptions

Un immense merci à toutes et à tous de vous être inscrits en nombre.

Les inscriptions sont désormais closes, tant pour une raison de sécurité que de taille de la salle (300 places).

Nous vous recommandons d’arriver avec 40 mn d’avance en raison des contrôles de sécurité et de vous munir d’un passeport ou d’une pièce d’identité (le permis de conduire ne suffit pas).

Thank you for your numerous registrations. For security reasons, the registrations are now closed. Don’t forget your identity card or passport and please arrive 40 mn before the beginning of the Conference.

50/50, partenaire des Assises du 2 février 2016

50/50, le magazine de l’égalité femmes-hommes, partenaire des Assises pour l’Abolition de la maternité de substitution (GPA), publie les interviews de Sylviane Agacinski et Laurence Dumont, 1ère vice-présidente de l’Assemblée Nationale!

Toutes les infos et les interviews video: http://www.50-50magazine.fr/2016/01/18/gpa-des-assises-contre-la-marchandisation-du-corps/

Kajsa Ekis Ekman, writer, feminist and activist, invited speaker

befem_surrogacy2_web.jpgA drawing by Helena Janecic (more drawings here): « Altruistic surrogacy is called a win-win situation. In reality it means: the couple wins double: they get to keep their money and the child, the mother is left with nothing except altruism ».

Register here to the Conference held on February, 2nd, to hear more!

GPA, trafic d’enfants : les Etats attendent le soutien de la CEDH

Surrogate-motherhood.jpg

Le 9 décembre prochain, la grande chambre de la CEDH examinera l’affaire Paradiso et Campanelli c. Italie. Le cas est extrême : l’enfant n’ayant de lien génétique avec aucun de ses commanditaires contrairement à ce qu’ils avaient cherché à faire croire, ceux-ci sont poursuivis au pénal en Italie pour détournement des règles sur l’adoption, l’État les soupçonnant d’être impliqués dans un trafic d’enfants en Russie. Continuer la lecture de « GPA, trafic d’enfants : les Etats attendent le soutien de la CEDH »

La GPA en débat au Parlement europeen

La maternité de substitution, dite « Gestation Pour Autrui » (GPA), pratiquée dans divers pays, est une mise à disposition du corps des femmes pour donner naissance à des enfants qui seront remis à leurs commanditaires.

Loin de n’être qu’un geste individuel, cette pratique sociale est mise en œuvre par des entreprises de reproduction humaine,  dans un système organisé de production, incluant des laboratoires, médecins, avocats, agences etc. Ce système a besoin de femmes en tant que moyens de production de sorte que la grossesse et l’accouchement deviennent des processus fonctionnels dotés d’une valeur d’usage et d’une valeur marchande et s’inscrivent dans le cadre de la globalisation des marchés du corps humain. Continuer la lecture de « La GPA en débat au Parlement europeen »